titre-accueil
 
 
 André Laliberté
photo: Léon Gniwesch
 

MOT DU DIRECTEUR ARTISTIQUE


« Je suis, paraît-il, arrivé à un âge que l’on qualifie de respectable. Mais je dois vous faire un aveu : je joue encore à la poupée !

C’est du moins l’impression que j’ai, parfois, quand je me retrouve à vouloir raconter une histoire à l’aide de ces pantins que sont les marionnettes. Comme, lorsque j’étais enfant, j’inventais avec mes soldats, cowboys et indiens de plomb (ce détail trahissant mon âge), des batailles mémorables, des embuscades téméraires et des aventures picaresques.

Ce qui est merveilleux avec la marionnette, c’est que le jeu est toujours différent tant sont multiples les possibilités de cette forme de théâtre.

C’est pourquoi je suis resté cet éternel enfant qui s’amuse à faire vivre ces bouts de bois et de chiffons, espérant vous faire rire… et peut-être aussi vous émouvoir. »

André Laliberté
André Laliberté, directeur artistique